Connectez-vous S'inscrire
Ligue Française contre l'Epilepsie - LFCE


La Ligue Française contre l'Epilepsie

est le chapitre français de International Ligue Against Epilepsy (ILAE). Elle est ouverte à tous les professionnels (médecins, professions paramédicales et sociales), qui ont choisi de consacrer leur savoir et leur énergie au service des patients épileptiques.
















              

Sel alimentaire et épilepsie



Fin août, une info relayée par certains sites web "d'information" grand public dans le domaine de la santé, fait des vagues, de grosses vagues : agiter la salière au dessus des plats aurait des effets négatifs sur l'épilepsie ! Comment en est-on arrivé à cette affirmation pour le moins étrange ? Fanny Cavarec, doctorante en Neurosciences, nous explique comment le dérapage a pu se produire, à partir d'une publication scientifique où il n'est pourtant question, ni de sel, ni d'épilepsie....




Mettre du sel sur l ‘épilepsie Début septembre 2013, la revue Nature Structural & Molecular Biology a publié un article scientifique traitant des mécanismes moléculaires qui permettent de contrôler le récepteur d’un neurotransmetteur : le récepteur au kaïnate. La conclusion de ce travail très fondamental permet de comprendre que ce récepteur est activé par la liaison d’un atome de sodium. Comme ce récepteur est étudié dans l’épilepsie, il n’en fallait pas plus pour que la presse s’empare de ce sujet. Dès la fin aout, et donc avant même la parution officielle de l'article original, des articles de vulgarisation se sont emparé du sujet en faisant un lien entre sel alimentaire et épilepsie. Il est possible le lire sur internet que le sel améliore ou aggrave l’épilepsie selon le journal consulté. Le raccourci prit par ces journaux est abusif, dans l’article original il n’est jamais question d’épilepsie, ni de sel alimentaire. Il n’est pas possible à partir de cet article de conclure sur un rôle du sel alimentaire* dans l’épilepsie, juste d’entrevoir une meilleure connaissance du fonctionnement d’un récepteur cérébral. Fanny Cavarec * une hyponatrémie sévère est un facteur de risque établi de crise épileptique. Mais ses mécanismes sont souvent indépendants de l'absorption alimentaire de produits plus ou moins salés.

modifié le 19/09/2013 | Lu 448 fois modifié le 19/09/2013


Les congrès | Les actions | Les épilepsies | Actualités | Presse | Informations diverses | Espace Membre | newsletter | Les Cahiers d'Epilepsie | Cours de Perfectionnement en Epileptologie (CPE) | Les instances de la LFCE